Si ton objectif est de comprendre le désir féminin et d’arriver à en donner, je t’invite à lire cet article te donnant toutes les clés pour ne pas passer à coté d’une potentielle relation sexuelle avec une femme qui te plait.

Qu’est-ce que le désir ?

Pour commencer, le désir est une sensation physique qui pousse la personne à l’acte sexuel. Quand on éprouve du désir pour une personne, on éprouve une attirance physique et sexuelle pour celle-ci. Bien différent de l’amour, le désir est souvent considéré comme « purement physique ». Si tu souhaites séduire une femme et l’amener dans ton lit, voici ce que tu dois savoir :

Désir féminin : est-il différent du désir masculin ?

La première chose à savoir c’est que le désir féminin est très différent du désir masculin. Si on fait une généralité, les femmes ont un désir qu’on va qualifier de multi-sensoriel. Ça veut dire que leur désire nait grâce à plusieurs sens : l’ouïe, le toucher, l’odorat et la vue. Le sens qui est le plus développé en terme de désir chez la femme est l’ouïe, d’où l’importance du dirty talk. L’homme quant à lui, a un désir majoritairement porté par la vue. Cela explique beaucoup de chose, notamment pourquoi le porno est fait pour les hommes et que les films « faits pour les femmes » sont souvent des audios.
Dans une relation sexuelle homme-femme, il est important de savoir que le désir féminin est différent du votre. En tant qu’être humain, on a tendance à traiter les autres comme on aime être traité et c’est le piège dans lequel ne pas tomber ! Si tu fais ça, son désir risque de ne pas monter. Si tu veux être un bon coup au lit, ce n’est pas tout dans la performance mais plutôt dans ta capacité à créer du désir. Il faut donc que tu saches comment utiliser plusieurs sens pour faire monter le désir chez une femme.

Tu veux savoir comment gérer le désir au sein de tes relations ?

Quels sont les deux types de désir ?

D’après la sexologue canadienne Rosemary Basson il existe deux types de désir : le désir spontané et le désir réactif. Le désir spontané part d’une pensée ou d’un fantasme et se concrétise par une envie sexuelle. Le désir réactif quand à lui est un désir qui répond à un stimuli sensoriel : une caresse, un massage, un mot doux (ou caliente)…
Ces deux types de désir ne sont pas forcément genrés et les hommes, autant que les femmes peuvent ressentir les deux types de désir. Néanmoins, de façon générale, les femmes sont plus connues pour avoir un désir de type réactif. Ce n’est pas une mauvaise chose du tout, mais cela est souvent vu comme une baisse de libido de leur part. Ce qui est totalement faux. Voici un schéma malheureusement « classique » d’une perte de libido dans un couple :

L’homme a un désir spontané. Au début de la relation, il fait attention à faire monter le désir de sa partenaire. Au fur et à mesure de la relation, l’homme maintient son niveau de désir, celui-ci étant spontané. De son côté, la femme nécessite toujours un stimuli pour faire monter son désir, qui arrive moins souvent à cause de la routine de la relation, des contraintes du quotidien qui pèsent sur son désir.
La femme a donc souvent l’étiquette d’avoir une libido moins importante ou de ne jamais initier les rapports sexuels. Effectivement, elle ne le fait pas car sa libido ne fonctionne pas comme ça.

Le désir ne commence pas aux préliminaires

Si tu veux faire monter le désir chez ta partenaire, cela ne sert à rien de commencer directement par les préliminaires. Avec les informations que je t’ai donné à l’instant, tu comprends que comme le désir féminin ne fonctionne pas comme le désir masculin, seuls les préliminaires avant l’acte sexuel ne suffisent pas à ce qu’elle puisse désirer une partie de jambes en l’air. Toi, en tant qu’homme, tu « reçois » une pensée sexuelle et tu fais savoir ton envie à ta partenaire avant de commencer presque directement les préliminaires. Ce que tu oublies dans ce cas de figure là c’est :

  1. Que les femmes ont un désir multi-sensoriel majoritairement régit par l’ouïe
  2. Que leur désir est souvent réactif

Comment faire monter le désir ?

Voici donc la clé pour faire monter son désir. Il faut que tu commences à la chauffer bien avant les préliminaires. Pendant le date par exemple, tu peux commencer à la toucher de façon plus sensuelle, à lui susurrer ce que tu veux lui faire, à quel point elle est belle, comme elle te donne envie dans cette tenue. Son désir peut prendre plus de temps à monter et il est essentiel que son désir soit haut pour que le plaisir suive. Une femme peut également être coincée dans ses pensées et avoir du mal à être connectée à son corps et à ses sensations. Si tu le peux, prends les choses en main pour que ce soit fluide du moment où tu commences à la chauffer jusqu’à la relation sexuelle en elle-même. Si à partir de la première caresse, tu n’arrêtes pas de la chauffer et tu crées de l’anticipation constante jusqu’au bout, elle ne pourra pas te résister.

Exemple : Si tu es au resto, une fois la fin de repas arrivée et après avoir commencé à la chauffer, accélère le rythme, dis lui que tu n’en peux plus de rester là, que tu as besoin de l’avoir dans ton lit (ndlr : ne fais pas ça au premier date sauf si tu sens une tension sexuelle particulièrement forte). C’est à ce moment que tu te dépêches de payer ou que tu as déjà payé quand elle était aux toilettes et que tu sors rapidement. Dans la voiture, tu mets ta main sur sa cuisse, tu l’embrasses au feu rouge : tu fais en sorte qu’elle en veuille toujours plus. Et surtout dès que vous sortez de la voiture, si c’est relativement calme, tu commences à l’embrasser plus sauvagement.

Tu veux plus de conseils ?

L’importance de la confiance en soi

Le désir peut être fragile et si tu veux le maintenir, il faut que tu puisses bien faire les choses. Séduire, lui faire tourner la tête, prendre les choses en main. Si tu ne te vois pas du tout faire ça, c’est souvent que tu n’as pas assez confiance en toi. Tu as de la chance, mes coachings se spécialisent là-dessus ! Je vais également te faire une vidéo pour t’expliquer comment prendre confiance en toi. Si tu trouves que cela ne colle pas à ta personnalité, il y a d’autres moyens de faire les choses pour que cela te corresponde plus. Néanmoins, dis toi toujours que faire l’effort de sortir de ta zone de confort pour qu’elle se sente désirée, pour qu’elle désire et qu’elle prenne, par conséquent, du plaisir; ça faut toujours le coup.

Les zones érogènes

On a beaucoup parler du toucher qui est primordial dans la montée du désir, mais qu’elles sont les zones érogènes chez la femme ? Qu’elles sont celles que tu vas pouvoir toucher en public ? Bien entendu, chaque femme est différente et a des zones érogènes qui lui sont propres. Il y a 3 types de zones érogènes. Les zones 1&2 sont partagées par toutes les femmes et la zone 3 peut varier en fonction de chacune Voici, quand-même les plus connues :

  1. Les zones érogènes primaires (qui déclenchent un orgasme) : le clitoris et l’intérieur du vagin
  2. Les zones érogènes secondaires (qui augmentent le niveau d’excitation : le pubis, l’anus, l’intérieur des cuisses, les seins et les mamelons ainsi que la bouche et les lèvres.
  3. Les zones érogènes tertiaires (peuvent être différentes pour chaque femme) : la nuque, le cou, le ventre, les poignets, l’arrière des genou, les pieds, le dos, le cuir chevelu, les oreilles…

Normalement, avec ça, tu as les réponses à toutes tes questions sur le désir féminin ! Si tu as d’autres interrogations, je serai ravie d’y répondre :

Dans la catégorie :